Savon « Beldi » ou savon « noir » 1)

le

J’ai terminé mon pot de savon du hammam maison… snif !!!

Qu’a cela ne tienne… une bonne excuse pour en refaire non ?

Dans ma lancée j’en ai fait deux différents, je vais vous faire deux articles

sur ces savons (car ce serait un article serait trop long)

avec mes observations , ainsi que les erreurs commise et les « rattrapages ».

Me voilà partie en mode réflexion/création de formule…

Oui mais… le dernier que j’ai fait a comme « granulé » ,

je soupçonne fortement le karité que j’y ai incorporé d’en être la cause…

Bon ok mais… j’aimerais bien ajouter un peu de douceur a mon savon mou car:

1) Je ne recherche pas toujours à 100% l’effet « peeling »

2) Je m’en sert assez souvent

3)  J’ai la peau assez sèche

4) J’aime sa texture

J’ai décidé de remplacer le beurre de Karité par de l’oléine de Karité

qui est plus facile a travailler dans le cas présent et pas désintéressante aussi en savonnerie:

http://huile.com/oleine-de-karite/

http://www.cosmetique.org/huile-karite%20oleine-p-36.html

La formule:

Coco 20%, Olive 70%, Oléïne de Karité 10%,

potasse calculée pour un escompte de 3%,  mini d’eau + 1cs de miel

Ajouts après la cuisson:

– Parfum 2%  du poids des huiles (comme j’ai divisé ma pâte en deux,

j’ai pris la moitié du poids des huiles).

Au départ je voulais mettre 50/50 petit grain et lavandin mais pas assez de petit grain,

donc j’ai fait une synergie très expérimentale en espérant que le parfum

de l’eau de fleur d’oranger vienne « combler » le manque de petit grain et adoucir la synergie …

voilà ce que ça donne en gr pour 250gr d’huiles :

0,2 gr de petit grain

2 gr de menthe verte

2,8 gr de lavandin

– Eau de fleur d’oranger pour détendre la pâte:

env. la moitié de la différence mini/max du liquide de dilution de potasse .

J’ai procédé comme pour le savon du Hammam, mais j’ai mixé un peu trop, ce qui l’a trop

asséché et ma pâte ressemblait plus a une purée de patate qu’a une compote de pomme.

Je vais devoir la « séquestrer » un peu plus longtemps pour qu’elle se détende …

   

j’ai décidé de diviser mon « batch » en deux parties, un que je vais diluer a l’eau de fleur d’oranger et

parfumer comme énoncé plus haut et l’autre que je vais laisser

reposer tel-quel au moins une bonne quinzaine avant de la diluer un peu.

   

Il m’aura fallut beaucoup plus de liquide pour diluer la pâte qui était bien compacte,

j’ai arrêté de diluer a un stade gel très épais, que j’ai obtenu en diluant avec de l’eau bouillante,

tout doucement sur 48h dans la mijoteuse sur termostat 1 pendant quelques heures

(le temps que le liquide soit « absorbé » ) puis ai laissé refroidir doucement entre chaque ajout d’eau.

 

Savon noir, non « sur-dilué » en longue cure                          Savon noir, « sur dilué » texture gel épais                             

Pour le parfum, la menthe est très présente au moment de la dilution.,

et s’estompe légèrement par la suite, le lavandin qui est habituellement assez puissant,

se fait bizarrement tout discret dans ce mélange !

Il est très agréable a utiliser, pas agressif

(je ne ressent pas le besoin de passer un lait après la douche),

la mousse est composée de fines bulles légères , étonnement le parfum tiens bien sur la peau…

Réflexion que je m’étais déjà faite avec mon ancien savon noir,

je trouve que comparativement avec un savon en pain la peau reste

parfumée pendant plusieurs heures avec ce type de savon !

Avez vous déjà remarqué cette différence ?

Je me demande bien ce qui peut influer sur la tenue du parfum ???

Prochainement un autre savon noir aux olives noires !!!

Publicités

15 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Parfum dit :

    justement j avais un petit gout de savon liquide et avait sorti ma mijoteuse mais là j ai le gout de faire ton savon avant…vilaine tentatrice ;)…..très hate de voir celui aux olives j ai toujours revé d en faire aussi…..
    pour l odeur qui tient plus longtemps je me demande si cela n a pas un lien avec la cuisson car je trouve que ca soit liquide, solide, au four ca tient sur la peau! bonne piste etk ton savon et à suivre 😉

    1. elle dit :

      Ha ! hé bien tu me rassure , je me demandais la même chose pour la cuisson …
      j’ai bien hâte de voir celui que tu vas faire 😉

  2. BaBoutine dit :

    Faut vraiment que tu m’apprennes… 🙂
    bonne journée
    bisous

    1. elle dit :

      Si nous étions a côté ce serait avec joie T@sh@,
      Je te donnerais des liens et des tuto, je dois faire un dossier assez rapidement pour une copine 😉
      Merci de ta visite ^_^

  3. sylvie dit :

    j aime beaucoup!je fais le savon noir en ajoutant à la trace un peu de karite et de cacao ,et je fais cuire à la mijoteuse,je ne le dilue et le laisse mou ,je passe une fleur de douche sur la pate et voila ,j ai aussi fait un savon pour le menage avec de l huile de lin,il me tarde de voir ton savon du hammam !! comme toi ma peau est seche et je n eprouve pas le besoin de passer un lait apres ,et quand je prends ma douche je me lave le visage aussi avec ce savon.merci bonne journee.

    1. elle dit :

      Merci de ton témoignage Sylvie !
      Tu n’as jamais eu de soucis de relargage de « gras » pendant la cuisson en ajoutant des beurres a la trace ?
      quel % d’escompte / surgras utilise tu?
      Avec les « savons noir » je me lave le visage uniquement lorsque je passe le gant de Kessa, j’en ai deux de grains différents, mais en général j’évite ce style de produits trop fréquemment sur cette zone où ma peau est encore plus sensible que mon corps …

  4. michele dit :

    Ils donnent envie de s’y mettre … ou s’y remettre. J’aime beaucoup ces savons mais je les trouve horriblement longs à fabriquer.
    Une vie ne suffirait pas à ces expérimentations.

    Merci Elle!

    1. elle dit :

      Merci à toi Michele, je n’aurait jamais tenté l’expérience si tu ne nous en avait pas parlé 🙂

  5. Et la fleur d’oranger que tu mets pour détendre ta pâte ne laisse pas de trace de son odeur au final ? Le savon noir à la fleur d’oranger c’est tout simplement divin je trouve !

    1. elle dit :

      Je suis d’accord avec toi pour le beldi/fleur d’oranger, mais là je craint que la recuisson et la sur-dilution ai eu raison de son parfum délicat ^^!
      Merci de ta visite !

  6. FLORA dit :

    Super je suis accroc aux savons noirs je dois en faire en ce moment mais je manque de temps!
    Super article en tout cas!

    1. elle dit :

      Merci Flora ^_^

  7. sylvie dit :

    voilà ma recette:
    50gr de ricin,120gr de coco,330 d olive,102.68de potasse et308 d eau ,j ai rajoute à la trace5gr de karite et 5 de cacao.je l ai fait cuire en mijoteuse (c etait la premiere fois )et je suis tres contente !je le laisse mou ,j ai rajoute de l h essentielle de lavande.pour le visage en fait avec ce savon il tire un peu ;meme si la sensation de propre est tres agreable,donc j alterne avec du lait.
    à+

  8. mahershop dit :

    merci beaucoup de toutes ces recettes , j ai pris note

  9. soussou dit :

    Bonjour,
    merci beaucoup pour les recettes.
    J’ai essayé de préparer le savon noir à froid avec de la soude, mais je ne suis pas sûre si je dois le mettre en bain marie après avoir la trace ou pas? la texture est bien crémeuse mais pas transclucide. Combien de temps faut il attendre avant de l’utiliser?
    Je vous fremercie d’avance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s