Savon du hammam … in the bathroom !

Et non, je n’ai pas la chance d’avoir une cabine Hammam chez moi !

mais qu’a cela ne tienne, j’ai décidé de me concocter un savon comme là bas ! ou presque…

J’ai bien sur cherché, fouiné, glané en tapant à la porte de Michèle et ses chaudrons magiques,

quelques bonnes informations qui deviennent au combien précieuse tellement elles sont rare sur la toile,

pour réaliser cette petite merveille de savon noir vert (sans colorant)

revu et recorrigé avec ce dont je dispose dans mon placard a malice!

pour ma recette:

30% d’huile de coco (pour la mousse)

65% d’huile d’olive (incontournable dans les soins d’orient à mon avis)

5% de beurre de karité (pour la douceur et ses bienfaits sur ma peau sèche)

1 bonne cs d’Ehg de rose (maison)

Eau (70ml soit un peu plus que le minimum conseillé sur « the sage »)

pour diluer la potasse calculée à 2% de sur-graissage

80ml env. d’eau de fleur d’oranger pour diluer ma pâte a savon

1,5% de parfum:

 – 1% fragrance encens/myhrr

– 0,5% He Ylang Ylang

et me voilà partie dans la réalisation de ce savon en petite quantité (250gr d’huile) pour une 1ere fois…

j’ai dilué ma potasse dans l’eau + Ehg, fait fondre mes beurres auxquels j’ai ajouté l’huile d’olive.

Procédé comme pour un savon a froid (mais pas besoin d’attendre que ça refroidisse)

avec mon mixer a pied mais dans un bain marie chaud (pas bouillant)

jusqu’à obtenir l’équivalent d’un trace bien franche comme lorsque on fait la méthode a froid (CP).

J’ai alors transversé ma pâte dans ma super mijoteuse

(de la mort qui tue, a peine refroidie de mon savon pour la lessive),

préalablement préchauffé sur 2, et laissé cuire ma pâte à peu près

45mn en touillant a la cuillère en bois de temps en temps.

Lorsque la texture s’est bien asséché

(trop a mon avis, j’aurais dut soit mettre le thermostat sur 1, soit diminuer le temps de cuisson)

et quelle était translucide sur les bords, j’ai stoppé la cuisson,

attendu un peu que la température baisse,

dilué avec l’eau de fleur d’oranger,

ajouté mon parfum en travaillant le tout a l’aide d’une maryse assez souple

pour écraser les éventuels morceaux récalcitrant a la dilution…

Et voilà tout de suite après fabrication:

Une texture assez souple et un peu crémeuse, mais je pense que c’est dut au travail

a la spatule qui fait rentrer un peu d’air dans la pâte,

elle devrait s’harmoniser et devenir plus translucide dans les jours qui suivent.

Je l’ai essayé le lendemain sur les mains,

Il mousse bien, ne dessèche pas, laisse un délicat parfum.

A suivre dans la sdb … 😉

Ma première réflexion fut:

Ben, c’est comme pour faire le savon liquide mais,

avec une phase de dilution beaucoup moins longue et importante ! …

Ma seconde pensé un peu plus tardive:

J’recomencerai dès que j’aurai mon huile d’Argan…

Ce qui m’a amené à réfléchir aux huiles dont je pourrais me servir et  » de fil en bulles » ,

a des savons noir que j’ai pu voir sur des sites marchand, a l’huile de lin

Mais si je ne me trompe pas, cette huile précieuse est si fragile qu’elle ne supporte pas du tout la chauffe alors…

Commentkifont ? … info ou intox ? … J’aimerais bien avoir l’avis d’un pro la dessus …

Publicités

8 commentaires

  1. ah! ben c’est pas moi la pro!! la dessus! lol
    je n’ai pas non plus de hamam mais ma salle de bain le devient en hiver avec les douches chuades!!!héhéhé!!

    a l’huile d’argan ca doit etre encore meilleur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s