Beurre soleil maison

Bien loin de moi d’essayer de me substituer aux crèmes solaire de tous types que l’on peut trouver dans les commerces, malgré tout, j’ai eu envie d’essayer de réaliser un « beurre solaire » afin d’obtenir une texture proche de la fameuse graisse à traire mais un peu améliorée…

Je suis partie de deux recettes de chez Aroma-zone, un petit tour de formules de baumes chez Vénézia , j’ai choisi mes huiles et beurres (faciles à trouver et pas trop chères, histoire de refaire la recette si elle me plait) pour leurs atouts à aider la peau à se protéger naturellement, à la nourrir et la réparer le cas échéant… puis j’ai largement brodé dessus:

Huiles 20% dont:

  •  8% Sésame bio (macérât vanillé maison)
  •  8% Olive bio (macérât urucum maison)
  •  2% Baobab
  •  2% Chanvre

Beurres « mou » 46% dont:

  •  23% Coco odorant ( mis a macéré avant avec une gousse de vanille)
  •  23% Palme bio/équitable

Beurre « dur » 31%:

  •  Cacao 31%
  • Acide stéarique 3%

Ajouts non comptés:

  • Oxyde de zinc 5%
  • Poudre de riz 3%
  • vit E 0,2%
  • 25% (du poids de la recette de base) d’alcool cétéarylique

J’ai procédé comme pour la réalisation d’un baume,bien mélangé au fouet à main puis à la spatule pour bien incorporer l’oxyde de zinc, mis en pots mais une heure plus tard le mélange était toujours liquide (j’aurais dût m’y attendre avec autant d’hv liquide et de beurres « mous »… Je me suis décidé a rajouter à ma formule 25% (du poids total) d’alcool cétéarylique histoire de donner à ce liquide huileux une texture de beurre maison ! Je l’ai laissé refroidir au réfrigérateur quelques heures puis je l’ai malaxé à la spatule. Je dois dire que ce petit tour de passe passe à bien fonctionné, la texture est ferme et fondante (il parait granuleux sur l’image,mais il ne l’est pas du-tout) il s’étale bien, ne laisse pas de trace blanche.

       Je dois avouer que le gros atout de mon « beurre soleil »                                            est qu’il sent très très bon les vacances !!!

Je pense m’en servir surtout comme après soleil/prolongateur de bronzage et nourrir et éventuellement « réparer » ma peau. J’attendrais d’être vraiment plus bronzée pour m’en servir au bord de la piscine !

Le seul hic est qu’il est reste bien bien gras sur la peau, sur l’image j’ai fait pénétré qu’au  niveau du poignet, le reste a suffit pour me « tartiner » le bras, donc très peu suffit.            En fait je me demande si en m’en servant comme phase grasse/co-émulsifiante dans une crème ça ne serait pas mieux ??? Qu’en pensez-vous ???

Publicités

4 commentaires

  1. Hum… Je n’ai jamais essayé l’alcool cétéarylique, mais je suis sûre que du coup, tu aurais effectivement une belle crème, bien épaisse…

    • Je pense aussi, il sert pas mal a la fabrication des « beurres maison » a partir d’une huile non?
      Pffff, j’ai tellement de misère a différencier les utilisations des alcools cétylique et cétéarylique..en fait, j’ai toujours peur de faire une counerie !!!

  2. Moi, je ne sais même pas ce que c’est l’alcool cétéa-machin …
    Comme beurre de massage, il doit être pas mal aussi (à condition d’avoir deux mains disponibles pour masser).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s